NEWS SCIENTIFIQUES

Les fruits à coque seraient bons pour le coeur

Selon une étude basée sur plus de vingt ans d’analyse des dossiers médicaux, du mode de vie et des habitudes alimentaires de plus de 210 000 employés de services de santé, les noix, amandes et autres fruits à coque réduisent les risques de maladies cardiovasculaires.

Les personnes consommant régulièrement une variété de fruits à coque, comme des noix ou des amandes, paraissent avoir moins de risques de maladies cardiovasculaires rapporte une étude parue le 13 novembre 2017 dans la revue de l’American College of Cardiology.

Jusqu’ici la plupart des études sur le sujet se sont concentrées sur la quantité ou la fréquence de consommation de ces aliments plutôt que sur l’identification des types de fruits pour déterminer ceux qui confèrent le plus de bienfaits. Cette nouvelle étude s’est donc penchée sur les différentes catégories de fruits à écale.

Les noix à privilégier

D’après leurs analyses, les auteurs concluent que les personnes consommant une portion de noix (28 grammes) au moins une fois par semaine réduisent de 19% leur risque de développer des maladies cardiovasculaires et de 21% celui de développer une maladie coronaire comparativement à ceux qui n’en mangent jamais.

Outre les fruits à coques, les cacahuètes ont également été étudiées. Leur consommation à raison de deux portions par semaine est liée à une baisse de 13% du risque de pathologies cardiovasculaires et de 15% de pathologies coronaires.

Deux portions ou plus hebdomadaire de fruits à coque quels qu’ils soient (noix, amandes, pistaches, noix de cajou, etc.) paraissent réduire de 15% le risque de pathologies cardiovasculaires et de 23% le risque de pathologies coronaires.

20 ans d’analyses

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont analysé des données récoltées sur plus de 20 ans, chez un panel de plus de 210’000 personnes. Tous employés de services de santé, ces volontaires étaient majoritairement des femmes (41’526 hommes et 168’474 femmes). Leurs dossiers médicaux, mode de vie et habitudes alimentaires étaient régulièrement suivis par les chercheurs.

Leur consommation de fruits oléagineux a été établie grâce à des questionnaires relatifs à leurs habitudes alimentaires et était mise à jour tous les quatre ans.

Durant toute la durée de l’étude, 14’136 de ces personnes ont développé une pathologie cardiovasculaire, dont 8’390 une maladie coronaire et 5’910 un accident vasculaire cérébral (AVC).

Selon Shilpa Bhupathiraju, nutritionniste à la Faculté de santé publique de l’Université Harvard (Massachusetts) et principale auteur : «Consommer une variété de fruits à écale au moins quelques fois par semaine est bon pour la prévention de maladies cardiovasculaires. Mais, il ne faut toutefois pas en manger trop, car ils sont riches en calories». La chercheuse déconseille également les fruits à coque salés.

Selon les auteurs, ces effets bénéfiques sur la santé cardiovasculaire seraient notamment dus à leur composition, riche en acides gras insaturés, fibres, minéraux, vitamines et plusieurs composés bioactifs.

A noter que cette étude a été, entre autre, financée par le Peanut Institute et par la California Walnut Commission, des organismes représentant les producteurs de noix.

Source:
Guasch-Ferré, X. Liu, V. S. Malik, Q. Sun, W. C. Willett, J. E. Manson, K. M. Rexrode, Y. Li, F. B. Hu et S. N. Bhupathiraju, « Nut Consumption and Risk of Cardiovascular Disease », Journal of the American College of Cardiology Nov 2017, 70 (20) 2519-2532; DOI: 10.1016/j.jacc.2017.09.035

 

 

Les plus lus

Des épices au potentiel anti-inflammatoire

Poisson d'élevage ou poisson sauvage, lequel est le plus sain ?

Les bienfaits de l’amidon résistant

La science peut-elle rendre leur goût aux tomates?

+20 000 produits
scannés par OpenFood.

Get the app now App
WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com